Thème de l'exposition :
Mon Parc a 20 ans - Mon Parc dans 20 ans
Démarche Artistique de l’Installation : Les Arbres en métal

Extrait de la terre, le minerai passe l’épreuve du feu pour devenir métal. Une matière tendre et solide qui surprend par ses mille nuances : Fer, cuivre, étain ou encore alliages comme le bronze et le laiton… Pour transformer la matière,  j’ai commencé par le travail du métal à froid en le martelant, le tordant, le gravant ou le ciselant pour la réalisation de tableaux qui ornent toujours mon salon (voir ci-dessous) et auxquels je suis très attachée. Aujourd’hui,  je concrétise un autre projet, celui d’assembler des pièces de métal grâce à la soudure à l’arc. J’utilise essentiellement des métaux de récupération que je trouve chez Monsieur et Madame Martin (ferrailleurs et recycleurs de métaux) à Mortagne-au-Perche. Le projet évolue avec les matériaux que je trouve chez eux car cela fait également partie du processus de création.

L'influence ainsi que les interventions successives de l'homme sur notre planète et le réchauffement climatique qui en découle m'ont inspiré une vision dégradée de notre environnement et de nos forêts.

Le fer évoque une vision dramatique de nos futures campagnes. Cette détérioration s'est faite dans le temps, progressivement, insidieusement… Beaucoup d’entre nous n’ont pas pris conscience de cette situation pourtant bien réelle. L’homme découpe les parcelles, sculpte et façonne notre paysage.  Au commencement,  le remembrement. Il a conduit les agriculteurs à arracher les haies afin d’agrandir les parcelles de terre  pour leur permettre d’optimiser l’outil de production  et accroitre les gains de productivité.  Je suis fille d’agriculteurs  et  j’ai bien connu une de ces périodes. Le remembrement prévu initialement était une bonne chose mais ce qui a suivi fût un désastre total. Les difficultés économiques toujours plus importantes ont conduit ces dernières années les agriculteurs à labourer les prairies naturelles pour implanter des céréales  et c’est ainsi que certaines de nos collines percheronnes se sont dénudées  pour devenir de véritables plaines, sans arbres et ni oiseaux.  Le naturel est chassé. Alors pourquoi parler de nature puisque rien n'est sauvage ou presque … Il suffit seulement de voir les vues satellites et comparer  notre région aujourd'hui à ce qu’elle était il y a 30 ans....  Pourtant, dans notre code génétique nous avons des gênes communs avec certains arbres et par conséquent un lien de parenté.... Détruire la nature ou la détériorer revient à nous détruire aussi.

C’est ainsi que je m’interroge encore et encore …  Pourquoi ?  Si l’on fait un petit bilan, il est plutôt négatif puisque nos agriculteurs n’ont jamais été aussi malheureux,  notre alimentation est contaminée par les pesticides et l’atmosphère que nous respirons est polluée.

mars 2018

Tableaux réalisés avec des métaux

© 2023 by Peter Collins. Proudly created with Wix.com